Surface et emplacement

1. Optez pour la bonne surface
Les petites surfaces rapportent davantage au mètre carré, mais le risque peut s’avérer un peu plus élevé : vous devrez faire face à un turn-over plus important de la part des locataires et envisager dans certains cas des remises en état. Si vous souhaitez un compromis, optez pour des deux/trois pièces.

2. Choisissez bien la localisation
Un bien dans un quartier agréable à vivre, bien desservie et proche des commerces et services est l'idéal

Un investissement locatif est donc plus rentable avec une bonne adresse qui permettra une valorisation du bien sur le long terme. Vous pouvez aussi vous renseigner sur les futurs projets d’urbanismes qui vont pouvoir vous offrir d’autres possibilités.

Notez que dans les grandes villes dynamiques la demande sera toujours forte.

3. Définissez une cible
Soyez également en accord avec votre cible, une famille n’aura pas les mêmes attentes qu’un étudiant. Elle sera sensible à un quartier plus calme proche des écoles et commodités alors qu’un étudiant privilégiera les abords des facs ou les centres animés. 

Des choix stratégiques

1. Etudiez votre marché.
Une étude du marché locatif est impérative. Elle vous permettra de faire les meilleurs choix pour rentabiliser au mieux votre achat. Renseignez-vous sur les tarifs pratiqués à la location dans le quartier choisi, le taux de logements vacants pour vous donner une idée de la « concurrence » et la législation en vigueur. Cette recherche doit être rigoureuse.

2. Analyser bien la partie financière
Attention à ne pas surévaluer votre capacité d’épargne. Un bon investissement locatif réside dans votre capacité à le financer.

Si vous le pouvez, pensez également à diversifier vos placements immobiliers. C’est un bon moyen d’être prudent et de pouvoir pallier certains problèmes, comme un logement vacant ou des loyers impayés. Un bon projet doit être choisi minutieusement et en adéquation avec votre profil.

3. Choisissez le locataire
Dans une stratégie d’investissement immobilier, l’un des points clé est aussi de bien choisir son locataire. Votre objectif premier étant d’éviter les défauts de paiement, le maximum de garanties sont les bienvenues (justificatifs des ressources, quittances de loyer, caution…). Vous pourrez ainsi, sécuriser votre investissement et rembourser votre crédit immobilier afin de ne pas mettre à mal votre rentabilité locative. 

L’avis Créquy.


Tous ces choix vont évidemment être pris en compte selon vos moyens financiers. Soyez très vigilant, à choisir un financement qui correspond à votre situation (profession, âge, situation familiale…) un financement mal adapté peut nuire à votre investissement. Cette question du financement est primordiale et fera l’objet d’un nouvel article pour vous permettre d’appréhender au mieux votre projet d’investissement immobilier.

Ne perdez pas non plus des yeux que l’investissement immobilier, c’est une question de durée, le temps sera votre meilleur allié. Nous nous sommes habitués à de substantielle plus-value qu’il était facile de réaliser ces dernières années, cela ne pourra pas se reproduire éternellement.  La rentabilité ne se fera que dans quelques années. En bref, pour choisir la perle rare il vous faut donc faire preuve de patience et persévérance pour choisir au mieux un projet adapté à votre situation.