Notre expérience avec des villes telles que Saint-Etienne, Mulhouse nous montre que seule une opération d’envergure, visant à restructurer l’habitat, les espaces publics et l’image du quartier, peut redonner un nouveau souffle à ces ensembles.

Le constat

Résumé de notre fonctionnement par une interview de Maurine Vincent Sénateur Maire de Saint-Etienne du 21 mars 2008 au 4 avril 2014.
Certains quartiers se sont paupérisés, l’habitat est devenu vétuste, insalubre, voire à l’abandon : c’est le résultat d’une spirale négative, souvent engendrée par des changements de situation économique. Les propriétaires historiques n’ont souvent plus les moyens d’entretenir leurs biens, du fait du manque de rentabilité de leur immeuble et de la population en difficulté qui y réside.

S’appuyant sur le dispositif PNRQAD avec l’utilisation du levier privé fiscal Malraux, notre groupe permet aux collectivités d’entraîner un flux d’investisseurs dans un projet cohérent, d’envergure et de mobiliser à minima les enveloppes locales. Nous nous appuyons en effet, sur des enveloppes nationales.
Ainsi notre intervention s’opère souvent à l’échelle des quartiers. En collaboration avec les villes (en direct, SEM, EPA…), nous travaillons à la gentrification et à produire des logements privés, qui entrent dans le cadre de la loi SRU.

Notre accompagnement

Le groupe Créquy propose un partenariat PUBLIC-PRIVE qui permet de rentrer dans une dynamique de progrès bénéfique à tous les intervenants.

Aidés de nos partenaires, nous trouvons des investisseurs privés, qui s’impliquent dans le projet en achetant le foncier souvent très dégradé et en s’engageant simultanément dans un programme lourd de travaux, que nous avons préalablement défini avec la collectivité. Nos équipes de maîtrise d’ouvrage déléguée, conduisent alors les travaux de réhabilitation pour le compte des propriétaires, en relation avec les services compétents de la ville. Les investisseurs privés acceptent, dès le début du projet, de conventionner leur logement avec l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat), permettant ainsi à la ville d’augmenter son parc de logements sociaux (loi SRU).

Les logements ainsi réhabilités permettent de relancer d’une part, la mise en location avec des candidats plus nombreux, engendrant une sélection optimale des dossiers, et d’autre part, l’attrait pour le quartier avec une offre de qualité, à un prix inférieur à celui du marché.

La mixité sociale est alors redynamisée, grâce à l’amélioration du cadre de vie de ce quartier.

Une dynamique vertueuse

Le cercle vertueux ainsi mis en œuvre profite à tous les acteurs du projet.

A court terme l’économie locale est dynamisée par la mise en œuvre de marchés de travaux conséquents.
Les propriétaires ont investi dans un projet qui prend de la valeur à long terme, du fait de la rénovation et de la nouvelle attractivité du quartier dans son ensemble.

Au terme du projet, la collectivité a amélioré le cadre de vie de ses concitoyens, attiré une nouvelle population et bénéficie de nouvelles rentrées fiscales, tout en ayant augmenté son parc de logements sociaux. Ces opérations sont également très valorisantes en termes d’image pour la ville partenaire du groupe Créquy.

C’est en réhabilitant des logements délabrés, des casernes délaissées et des bureaux vacants, que nous atteignons nos objectifs communs.

Le groupe Créquy aide les collectivités à atteindre leurs objectifs en termes de logements sociaux, en leur proposant une alternative privée de qualité complémentaire des actions publiques conduites par les organismes de type H.L.M.

Si vous êtes intéressés par nos projets, contactez-nous dès maintenant !