Accueil > Particulier > Défiscalisation > Déficit foncier > Le fonctionnement

Le fonctionnement

  • Le déficit foncier, autre que les intérêts d’emprunt, (charges non financières) s’impute sur le revenu global dans la limite de 10 700€.
  • Les intérêts d’emprunts (charges financières) s’imputent uniquement sur les revenus fonciers.
  • Le déficit foncier supérieur à 10 700€ et les intérêts d’emprunt excédentaires créent du déficit qui sera reportable sur les revenus fonciers pendant 10 ans.